Professionnel aux compétences reconnues et appréciées, meneur d’hommes qui instruit et entraîne une dizaine de soldats de montagne, le sous-officier issu de l’EMHM est capable de mener à bien des actions isolées ou concentrées dans un environnement hostile face à des situations de crise. Les élèves sous-officier de l’EMHM, en étant aptes très rapidement à commander de manière autonome dans un environnement "Montagne / Grand froid", constituent la ressource la plus prometteuse pour la spécificité montagne. Ils sont aussi un vivier d’experts indispensables au maintien des capacités opérationnelles des troupes de montagne.

combat

La section d'éclaireurs de montagne 83 ©EMHM

Présentation de la formation

Pour les jeunes qui rentrent en tant que civils :

C’est une formation itinérante avec différents cursus, d'une durée de 12 mois (fin août - fin août). Elle alterne les phases de formations techniques et tactiques communes à toutes les armes et les phases de spécialisation aux milieux montagneux tant hivernaux qu’estivaux avant de se conclure par une formation commando de 2ème niveau.

 

cursus SEM EVSO

Cursus EVSO, ©EMHM

 

  •  4 semaines de Formation Générale Initiale et Formation d’Adaptation Montagne Initiale été (FAMI). Les jeunes apprennent à devenir soldat et ont un programme chargé : école d'escalade, apprentissage des nœuds, marches en montagne, via ferrata mais aussi topographie et Instruction Sur le Tir de Combat (ISTC). Ils passent leur 1er brevet : Brevet d’Alpiniste Militaire (BAM).

  •  9 semaines à l’Ecole Nationale des Sous-officiers d’Active (ENSOA) à Saint-Maixent.

  • 10 semaines de Formation Générale niveau 1. Cela se passe dans les différentes dans des camps d’entrainement de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne (27e BIM).

  • 6 semaines "Qualif Hiver" :

    • Acquérir les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour être, sur le plan individuel, techniquement autonome en milieu spécifique hivernal.

    • Acquérir la formation nécessaire permettant d’assister le chef de détachement dans le commandement et la formation d’un détachement en haute montagne, en particulier en tant que chef d’équipe de haute montagne hiver au sein d'un détachement.

    • Permettre d’exercer une fonction opérationnelle en milieu spécifique, avec l’assistance ou sous les ordres d’un cadre titulaire du certificat de perfectionnement.

  • 1 semaine Tactique Hivernale Montagne : destinée à leur apporter les rudiments de la manœuvre du groupe de combat en montagne hivernale.

  • 2 semaines dans les corps de troupe de la 27e BIM pour s’initier au commandement en situation réelle ou passage du permis de conduire militaire pour les non-détenteurs.

  • 5 semaines "Qualif été" :

    • Acquérir les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour être, sur le plan individuel et au sein d’une cordée, techniquement autonome en milieu spécifique estival.

    • Acquérir la formation permettant d’assister le chef de détachement dans le commandement et la formation d’un détachement en haute montagne, en particulier en tant que chef d’équipe de haute montagne été au sein d'un détachement.

    • Permettre d’exercer une fonction opérationnelle en milieu spécifique, avec l’assistance ou sous les ordres d’un cadre titulaire du certificat de perfectionnement.

    • Pouvoir diriger une séance d’escalade en petite école, bloc ou structure artificielle d'escalade.

  • 4 semaines au Centre National d’Entraînement de Commando (CNEC) à Mont-Louis.

Avant de partir au CNEC, les EVSO reçoivent leur galon de sergent (1er grade des sous-officiers) lors de leur baptême de promotion. Lors de leur dernière semaine de scolarité, les nouveaux sergents font le choix de leurs futurs corps d’affectation.

2022TEMHM01 18 1

 Section d'éclaireurs de montagne 84 en entrainement, ©EMHM.

 

Pour les jeunes qui sont déjà militaires du rang de la 27e BIM :

C’est une formation itinérante de 9 mois avec différents cursus. Celle-ci commence en décembre pour se terminer fin août.

  • 2 semaines de sélection et d’intégration au sein de l’EMHM réalisées à Chamonix.
  • 3 semaines à l’Ecole Nationale des Sous-officiers d’Active (ENSOA) à Saint-Maixent.
  • 4 semaines "Qualif Hiver" :
    • Acquérir les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour être, sur le plan individuel, techniquement autonome en milieu spécifique hivernal.
    • Acquérir la formation nécessaire permettant d’assister le chef de détachement dans le commandement et la formation d’un détachement en haute montagne, en particulier en tant que chef d’équipe de haute montagne hiver au sein d'un détachement.
    • Permettre d’exercer une fonction opérationnelle en milieu spécifique, avec l’assistance ou sous les ordres d’un cadre titulaire du certificat de perfectionnement.
  • 7 semaines de Formation Générale niveau 1. Cela se passe dans les différentes unités des troupes de montagne de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne (27e BIM).
  • 1 semaine Tactique Hivernale Montagne : destinée à leur apporter les rudiments de la manœuvre du groupe de combat en montagne hivernale.
  • 3 semaines de CAMP (manœuvres dans une zone militaire) : qui viennent clôturer leur formation de chef de groupe de combat.
  • 4 semaines "Qualif été" :
    • Acquérir les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour être, sur le plan individuel et au sein d’une cordée, techniquement autonome en milieu spécifique estival.
    • Acquérir la formation permettant d’assister le chef de détachement dans le commandement et la formation d’un détachement en haute montagne, en particulier en tant que chef d’équipe de haute montagne été au sein d'un détachement.
    • Permettre d’exercer une fonction opérationnelle en milieu spécifique, avec l’assistance ou sous les ordres d’un cadre titulaire du certificat de perfectionnement.
    • Pouvoir diriger une séance d’escalade en petite école, bloc ou structure artificielle d'escalade.
  • 4 semaines au Centre National d’Entraînement de Commando (CNEC) à Mont-Louis.

Avant de partir au CNEC, les Engagés Sous-Officiers (ESO) reçoivent leur galon de sergent (1er grade des sous-officiers) lors de leur baptême de promotion. Les nouveaux sergents rejoignent leurs unités.

passon

Montée au col du Passon, Section d'éclaireurs de montagne 84, ©EMHM

 

Historique des Sections d'éclaireurs de montagne

A l’issue des événements d’Afrique du Nord et du retour en métropole des bataillons et régiments alpins, les troupes de montagne venaient de mener 25 ans d’opérations extérieures. L’Etat-major Général décida de revoir l’encadrement des unités de la 27e Division Infanterie Alpine (DIA) dont la technicité montagne avait subi une forte érosion.

Les techniciens montagnards avaient vieilli, il fallait les rajeunir de toute urgence. Tous les Chefs de Corps de la 27e D.I.A. appelaient de leurs vœux la création d’un corps de sous-officiers spécialistes en montagne.

Une instruction ministérielle crée ce corps de sous-officiers montagne et spécifie que l’EMHM recrutera directement les jeunes engagés et leur donnera la formation de sous-officiers destinés à l’encadrement technique des troupes de montagne.

La première section d’élèves sous-officiers d’active engagés au titre de l’EMHM est incorporée le 1er avril 1961 et comprend vingt jeunes engagés.

Depuis cette date l’EMHM a formé plus de deux mille sous-officiers pour les troupes de montagne et continue d’assurer cette formation qui a beaucoup évoluée. Sa durée est passée de 12 mois à 14 puis 16 mois en 1970 avant de revenir à 12 mois en 1986. Cette date marque aussi la fin de la compagnie EVSO qui depuis 1961 incorporait deux sections d’éclaireurs de montagne (SEM) par an.

De 1987 à 2011, une seule SEM constituée d’une seule section fut instruite chaque année.

Depuis 2012, deux sections sont incorporées sous l’appellation d’une même SEM :

  • une section d’élèves sous-officier recrutés directement du secteur civil (EVSO)
  • une section d’élèves sous-officier sélectionnés parmi les meilleurs militaires du rang (ESO)

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.